Le SJR alerte sur une intensification des déportations

Le Service Jésuite aux Refugiés (SJR) en Haïti dénonce une intensification des déportations par les autorités dominicaines. Plus de 1 000 migrants ont été déportés au cours des deux dernières semaines, a déclaré le père Lissaint Antoine, directeur du Service Jésuite aux Refugiés assurant que son organisation a pris en charge ces déportés. Ces personnes arrivent avec uniquement leurs vêtements parce que pour la plupart elles ont été appréhendées dans les rues, dit-il.

Le défenseur des droits humains alerte sur la situation des déportés qui ne sont autorisés à récupérer aucun document personnel. Des déportés ont indiqué avoir été appréhendés et incarcérés avant leur rapatriement en Haïti, révèle M. Antoine faisant remarquer que les autorités dominicaines ont adopté une nouvelle stratégie en réalisant les déportations par groupe de 25 ou 30 personnes. Il y a une attitude démagogique et mensongère des autorités dominicaines déplore, le responsable du Service Jésuite aux Refugiés (SJR).

Estimant que les données fausses communiquées par les autorités dominicaines peuvent ralentir le processus, M. Antoine appelle la communauté internationale et le gouvernement haïtien à réclamer plus de rigueur dans le processus de déportation.

Les responsables du Service Jésuite aux Refugiés ont noté que les déportations sont réalisées essentiellement dans les points de passage officiels à Malpasse et Ouanaminte.

LLM / radio Métropole Haïti

Share Button